L’aventure d’Irik Mallie, chef mécanicien, marque l’histoire du Global Mercy.

Bénévole Irik Mallie

La vie et l’état d’esprit à bord des navires-hôpitaux de Mercy Ships ne ressemblent à aucun autre. Nos équipages bénévoles dynamiques apportent leurs compétences uniques et leurs expériences de vie du monde entier pour servir les personnes les plus démunies. Bien plus que votre titre professionnel, il s’agit d’apporter tout ce que vous êtes, toute votre personnalité, tant sur votre lieu de travail qu’en dehors. Que vous soyez un médecin qui dirige des cours d’entraînement sportifs, une comptable reine du karaoké, ou un enseignant qui participe à une troupe d’acapella, Mercy Ships a besoin de vous tous.

Après 41 ans dans l’industrie maritime, la plupart des collègues d’Irik Mallie commencent à prendre leur retraite. Mais ce chef mécanicien canadien d’origine néerlandaise ne se prépare pas à clore son chapitre professionnel – il décide au contraire d’en commencer un nouveau.

C’est un coup de téléphone de Mercy Ships, il y a plusieurs années, lui demandant s’il serait prêt à servir comme chef mécanicien à bord de son nouveau navire, le Global Mercy, qui a donné le coup d’envoi à ce nouveau chapitre dans la vie d’Irik. A l’époque, le navire était en construction et n’était pas encore prêt à naviguer. Irik et sa femme, Cathy, ont réfléchi à cet engagement – puis rapidement pris la décision de cette nouvelle aventure pour leur famille.

« C’est un véritable honneur d’être invité à naviguer avec le Global Mercy. Je ne m’y attendais pas – quand j’ai reçu l’appel, c’était une idée un peu affolante. »

Même après des décennies dans le secteur, Irik n’avait jamais navigué sur un navire tout neuf. C’était une perspective excitante, mais qui posait aussi un défi unique.

« Normalement, après autant d’années, vous allez vers la retraite et la vie commence à se calmer. Pour moi, c’est tout le contraire. Je dois aiguiser mes compétences et recommencer à tout apprendre. J’ai l’impression d’être à nouveau un apprenti ! »

Il est évident qu’un nouveau navire implique de nouveaux systèmes et processus, ainsi qu’une toute nouvelle façon d’apprendre. Heureusement, Irik relève le défi avec brio !

Irik est bénévole pour Mercy Ships depuis plus de 10 ans. Lui et Cathy – une infirmière en soins palliatifs – ont toujours voulu s’impliquer dans le travail humanitaire. Mais ils se concentraient sur l’éducation de leurs quatre enfants pendant qu’Irik travaillait pour une compagnie de ferries. Une fois que leurs plus jeunes enfants ont obtenu leur diplôme d’études secondaires, ils ont senti que le moment était enfin arrivé pour eux de quitter la maison et de commencer à faire du bénévolat.

Leur première mission à bord d’un navire de l’ONG date de 2009 ; En 2018, ils ont franchi le pas des missions de courte durée avec Mercy Ships et sont devenus des bénévoles permanents.

Irik et Cathy mettent à profit leurs compétences respectives : dans le département d’ingénierie maritime, Irik assure au maintien en l’état du navire, tandis que Cathy travaille directement avec les patients. Irik est convaincu que chaque bénévole à bord joue un rôle essentiel, quel qu’il soit.

« Chacun est une pièce unique du puzzle Mercy Ships. Qu’il s’agisse d’un chef mécanicien, d’une infirmière, d’un médecin ou d’un cuisinier – chacun a un rôle à jouer. S’il manque une pièce, le puzzle n’est pas complet. »

Grâce à ses décennies d’expérience, Irik a beaucoup à offrir à l’équipage à bord. De nature passionnée, il se qualifie de leader au sein du département d’ingénierie :

« Je prends cela très au sérieux. À la fin de la journée, j’espère avoir servi et que les gens autour de moi pourront dire ‘cet homme a travaillé pour le bien commun. Je veux être une lumière dans un monde sombre, tout comme nos navires sont une lumière d’espoir. »

Quand Irik rentre au Canada pour rendre visite à sa famille ou à ses amis, on lui demande souvent pourquoi il est bénévole. Les gens l’interrogent : « Quel est ton carburant ? » La réponse d’Irik est simple et poignante.

« Lorsque vous montez à bord du navire, vous voyez le travail remarquable effectué avec les patients. Et quand vous les voyez redescendre de la passerelle complètement transformés… notre récompense est là. C’est ça le carburant des personnes qui veulent faire du bénévolat. On ne le fait pas pour soi, on le fait parce qu’on veut faire une différence et laisser son empreinte dans le monde. »

Envie de marquer votre temps ? Que vous soyez sur le point de prendre votre retraite ou que vous débutiez votre carrière ; que vous ayez quelques semaines à consacrer ou que vous cherchiez à servir pendant des années ; quelles que soient vos compétences… il y a une place pour vous à bord !

journee-internationale-de-la-francophonie

20 mars : Journée internationale de la francophonie

Aujourd’hui, nous célébrons la francophonie, la langue française, sa diversité culturelle, l’éducation, la formation, l’enseignement supérieur et la recherche en langue française. Avec 300 millions de locuteurs, soit 4 % de la population mondiale, le français est la cinquième langue la plus parlée au monde. Ce chiffre approchera les 700 millions en 2050 soit 8 % de la population mondiale, et 85 % de ces francophones vivront en Afrique du fait de la croissance démographique.

Africa Day

Célébrons ensemble la Journée de l’Afrique : « Croire en l’Afrique » Depuis plus de 30 ans, Mercy Ships est invité par les pays africains à venir

Cérémonie de la robe

Fistule – santé des femmes

De la honte à la lumière : Mercy Ships célèbre les femmes Accueillir un nouveau bébé dans une famille devrait être un pur moment de

Articles similaires