L’histoire d'origine du Global Mercy

L'histoire d'origine du Global Mercy

L’histoire d’origine du Global Mercy™ : Comment le rêve d’un navire-hôpital spécialement conçu est devenu réalité.

Le 16 juin 2021, Mercy Ships a célébré un moment de joie : la livraison du Global Mercy™, ce qui signifie la remise officielle du navire par le chantier naval. Le voyage de construction – qui a commencé en 2015 lorsque la première pièce d’acier a été coupée et que le premier bloc de la quille a été posé – est arrivé à son terme. L’idée derrière le Global Mercy a cependant pris naissance des années auparavant, pendant la phase de finition de la construction de l’Africa Mercy.

La communauté de Mercy Ships aime rêver en grand : rêves d’espoir, rêves de guérison, et rêves d’un second navire. Ce rêve a commencé en 2007 lorsque le ferry danois Dronning Ingrid a été transformé en l’Africa Mercy. Jim Paterson, le cerveau principal de l’Africa Mercy, qui a également dirigé le processus de construction à l’époque, a déclaré :

« Vers la fin de la conversion de l’Africa Mercy, certains d’entre nous ont commencé à réfléchir à ce à quoi nous aimerions que ressemble un navire-hôpital idéal. Une conversion est toujours une série de compromis, car vous êtes limité par une grande partie de la structure et des systèmes existants, même si la conversion de l’Africa Mercy était assez importante. »

Mettre le rêve sur papier

L’enquête menée auprès des équipages cette année-là a confirmé les souhaits et les idées de Jim Paterson et de son équipe.

« Nous avions besoin de plus d’espace dans l’hôpital pour élargir nos possibilités de formation, nous avions besoin de plus d’espace de stockage, et l’équipage souhaitait plus d’espaces publics », a déclaré Jim Paterson.

Ce rêve a commencé à devenir réalité lorsque, en 2011, le conseil d’administration de Mercy Ships International a accepté de poursuivre la construction d’un nouveau navire spécialisé plutôt que de convertir un autre navire ou une barge. Une fois le design de base du nouveau navire prêt, un courtier a présenté Mercy Ships à la société de construction navale Stena RoRo. C’était une bonne rencontre au bon moment. Il se trouve que Stena RoRo avait un concept pour un nouveau ferry qui était remarquablement similaire à notre propre concept dans plusieurs domaines. Ensemble, nous avons passé un an et demi à combiner ces deux concepts pour aboutir à une spécification détaillée de ce qui allait devenir le Global Mercy.

Après avoir choisi un chantier naval en Chine et signé un nouveau contrat de navire en 2013, il était temps de finaliser la conception de base et de commencer la construction. En septembre 2015, la première pièce d’acier qui allait devenir le Global Mercy a été découpée et trois mois plus tard, le premier bloc d’acier du navire a été construit. La construction, comme pour la plupart des navires, se fait en fabriquant des blocs d’acier qui seront emboîtés les uns dans les autres. Dans le cas du Global Mercy, 267 blocs au total ont été nécessaires. Lors de la cérémonie de pose de la quille en décembre 2015, le premier bloc s’est posé sur la cale sèche. Cela marque une étape importante dans le voyage de construction, car pour la première fois, le rêve d’un deuxième navire est devenu visible et palpable pour toutes les personnes travaillant sur le projet.

À partir de ce moment, la construction s’est poursuivie à toute vapeur. Avec chaque bloc d’acier, le rêve s’est rapproché de la réalité. C’est avec une grande excitation que nous avons vécu des moments forts tels que la première fois que le Global Mercy a flotté dans l’eau (février 2018), la première fois que les moteurs ont démarré (septembre 2019), le moment où nous avons présenté le nouveau navire au monde (octobre 2020), et le moment où il est devenu véritablement apte à la mer après avoir passé les essais en mer (avril 2021).

Jim Paterson a été présent depuis la première phase de planification jusqu’à sa livraison. Une fois les essais en mer terminés, il s’est confié :

« Certains jours, c’est formidable de voir ce que nous avons développé sur le papier devenir une réalité et c’est très satisfaisant. D’autres jours, vous regardez certaines choses et vous vous demandez si nous aurons jamais fini ! Je ne pense pas qu’on s’en rende vraiment compte tant qu’on n’a pas laissé partir la dernière ligne ici en Chine et qu’on n’a pas regardé le bateau s’éloigner. »

Maintenant que le navire est livré, il est temps qu’un voyage passionnant ait lieu. Très bientôt, le Global Mercy mettra le cap sur l’Europe pour l’équipement final à Anvers, en Belgique, et le stockage des fournitures à Rotterdam, aux Pays-Bas. Avec chaque nouvelle pièce de l’inventaire médical et de l’équipement de salle d’opération, le Global Mercy prendra vie, devenant un navire-hôpital entièrement équipé, capable de transformer des vies à bord. Ce qui n’était au départ qu’une idée sur papier et un bloc d’acier deviendra bientôt un centre d’espoir comme jamais auparavant.

Depuis les Pays-Bas, le navire naviguera vers l’Afrique pour son premier service sur le terrain en 2022. Lorsqu’il arrivera en Afrique pour accueillir les premiers patients, notre navire-hôpital sera rempli d’une autre pièce essentielle du puzzle : nos volontaires. Pouvant accueillir plus de 600 volontaires, le Global Mercy deviendra bientôt un foyer unique en son genre pour toutes les personnes à bord.

Restez à l’écoute pour d’autres mises à jour passionnantes sur le voyage de livraison à venir, et nous souhaitons à ceux qui sont à bord bon vent et bonne mer !

Nous envisageons un monde où chacun a accès à un traitement chirurgical de qualité, sûr et abordable. C’est pourquoi nous étendons notre action en Afrique.

Vous voulez nous rejoindre sur le Global Mercy ? Découvrez nos postes vacants et trouvez votre place à bord >>

Africa Celebration

L’Africa Celebration est un moment de pause et de remerciements pour 30 années de partenariat, remplies d’histoires d’espoir et de guérison.

Sokhna

L’Africa Mercy accueille les premiers patients à bord

Il y a deux ans, lorsque l’Africa Mercy a quitté le Sénégal, des centaines de patients attendaient toujours leur chance d’être opérés.

Le 1er février, le navire est revenu au port de Dakar pour apporter espoir et guérison à ces patients et à leurs familles.

Darryl Anderson

Le pivot de la pandémie : Pour certains, la COVID-19 déclenche des changements de vie positifs

Perturbation, dévastation économique et personnelle, inconvénients et, dans certains cas, bouleversement de la vie et la mort : Il n’y a aucun doute que la pandémie de COVID-19 a fait des ravages.
Mais elle a également stimulé la collaboration mondiale pour la production de vaccins, contraint les personnes, les entreprises et les pays à innover et à modifier leur mode de fonctionnement, et alimenté les découvertes, tout en suscitant dans de nombreuses régions un sentiment de communauté plus fort.

Articles connexes