Un chirurgien pédiatrique bénévole sur un navire-hôpital

La joie de servir

Le Dr Emil est professeur de chirurgie pédiatrique à l’Université McGill, directeur de la chair de chirurgie générale et thoracique pédiatrique de l’Hôpital de Montréal pour enfants et directeur associé de l’enseignement au département de chirurgie pédiatrique de l’Université McGill.

Pour la plupart des gens, le chemin vers la médecine ne passe pas par une école d’ingénieurs, mais c’est exactement là que le Dr Sherif Emil a commencé sa carrière. Après avoir grandi dans une famille de médecins, Sherif a pensé qu’il aimerait essayer quelque chose de différent et tracer sa propre voie. Il a obtenu un diplôme de premier cycle en ingénierie avant de se rendre compte qu’il voulait vraiment faire de la médecine.

« J’aime l’aspect personnel [de la médecine], j’aime l’interaction et j’aime l’aspect humain de la chose. »

Ce changement de carrière l’a conduit à se spécialiser en médecine chirurgicale pédiatrique aux États-Unis et au Canada et l’a finalement amené chez Mercy Ships. Après avoir accepté un poste au sein du conseil d’administration de Mercy Ships Canada en septembre 2014, le Dr. Emil a commencé à se préparer à visiter le navire-hôpital en tant que chirurgien bénévole. Ces plans se sont concrétisés et il a pu connaître la joie de servir dans le bloc opératoire à bord du navire-hôpital Africa Mercy.

« J’ai opéré dans de nombreux endroits en Afrique, y compris dans les hôpitaux universitaires, et les ressources disponibles qui y sont loin de ce que ce navire-hôpital peut offrir en termes de soins médicaux », explique-t-il.

Enlever un monstre

Le Dr Emil a été particulièrement touché par le cas d’un bébé de cinq mois, nommé Paulinah, qui présentait le plus gros tératome, du mot grec monstre, qu’il ait jamais vu. Malgré les nombreux obstacles à la survie du bébé, le Dr Emil a été impressionné par la façon dont Paulinah était déterminée à vivre. De plus, il a été étonné par les soins qu’elle a reçus.

Le cas de Paulinah a été le point fort de la visite du Dr Emil, mais il a également été touché par les soins postopératoires qu’il a vus après l’opération du bébé.

Il affirme que ces cas sont difficiles à traiter en raison des énormes incisions qui doivent guérir. Garder la plaie propre et l’empêcher de s’infecter demande beaucoup de travail.  Il se rappelle avec joie que ce bébé s’est rétabli sans infection. Pour lui, c’est un témoignage de l’incroyable qualité de soins et de compassion dont le personnel infirmier a fait preuve à l’égard de cette patiente et de tous les patients.

Toute une équipe derrière la guérison

«J’ai opéré en Zambie et en Tanzanie, au Kenya et au Rwanda. Vous avez les compétences chirurgicales et vous pouvez parfois contourner un manque d’équipement, mais c’est le traitement post-opératoire qui a toujours été notre dilemme. Nous pouvons faire ces cas, mais il n’ya pas de ventilateur néonatal ou d’antibiotiques ou vous ne pouvez pas faire de tests de laboratoire, les résultats ne sont pas optimaux. C’est très différent sur ce navire-hôpital Africa Mercy. »

À bord du navire hôpital, les patients ont accès à un équipement de pointe, à des chirurgiens expérimentés et à d’excellents soins infirmiers, avant et après l’opération. La sélection des patients exige beaucoup de préparation. Avant même de partir en mission (il a déjà servi à plusieurs reprises), Dr Emil passe en revue les cas, regarde les photos et planifie ses tactiques chirurgicales. Cela lui permet de se familiariser avec ses patients, avant même de les rencontrer. Une fois à bord, il effectue environ quatre à cinq opérations par jour.

« Le navire a une façon très responsable d’aborder les chirurgies. Ils ciblent les cas auxquels ils se sont préparés et qu’ils savent pouvoir opérer en toute sécurité avec les ressources disponibles. Ils ne s’engagent pas dans des aventures chirurgicales risquées. »

Emmanuel

Un autre patient, Emmanuel, qui a également subi l’ablation d’un tératome sur l’Africa Mercy, peut remercier le Dr Emil et son collègue sénégalais, le Dr Aloïze, qui ont pratiqué l’opération sur ce petit bébé de 5 mois. Les deux chirurgiens avaient déjà travaillé côte à côte pendant six mois à Montréal. Quelques mois plus tard, le Dr Emil avait rendu visite au Dr Aloïze dans son hôpital à Dakar. Au cours de sa visite, le Dr Emil a donné des conférences, pratiqué des interventions chirurgicales et travaillé avec plusieurs professionnels de la santé sénégalais.

Grâce à cette collaboration, le service de pédiatrie de l’hôpital de Dakar pratique désormais les dernières techniques chirurgicales et fournit des soins de qualité à ses patients.

Le Dr Emil s’engage auprès de ses patients mais aussi à former la prochaine génération de chirurgiens. Il consacre du temps et de l’énergie à inviter des collègues chirurgiens à bord pour qu’eux aussi puissent apporter espoir et guérison à tant de personnes. En juin, alors que nos deux navires seront à Dakar, il effectuera des interventions chirurgicales sur notre navire-hôpital Africa Mercy avec un collègue de l’Université McGill.

« Le navire fait une différence dans la vie des familles et des communautés. Nous avons un dicton qui dit que lorsque vous sauvez un enfant, vous ne sauvez pas seulement une vie humaine, vous sauvez toute son existence. » Tous ces enfants, aussi nombreux qu’ils soient, ressortent de leurs chirurgies avec une vie remplie de nouvelles opportunités pour leur permettre de laisser leur marque dans ce monde.

Donnez pour transformer des vies vers un avenir plus prometteur.
Découvrez l’histoire d’Emmanuel qui a été opéré par le Dr Emil ici >>