Le sourire inébranlable de Saliou

Saliou était trop jeune pour réaliser qu’il était différent. À deux ans, le petit garçon ne se doutait pas que sa fente labiale le distinguait de ses petits camarades. Avec toute son innocence d’enfant, sa particularité ne l’a pas empêché de grandir de façon épanouie, à la grande joie de son entourage.

Certains pouvaient considérer le bec-de-lièvre de Saliou comme une honte, car le manque d’accès aux soins médicaux en Afrique de l’Ouest peut amener une personne à vivre avec une telle déformation toute sa vie. Ndiane, la grand-mère de Saliou a refusé de laisser cette différence entraver son amour pour lui.

« Il est si mignon », dit-elle en regardant sa photo. Malgré son admiration pour Saliou, Ndiane espérait toujours qu’il ne grandirait pas avec son bec-de-lièvre. Selon elle, plus il grandirait, plus il serait exclus.

« Sans intervention chirurgicale, il restera toujours différent des autres enfants », a-t-elle déclaré.

Malheureusement, la famille de Saliou n’avait pas les moyens de lui offrir une opération chirurgicale fiable et abordable ; elle a longtemps prié pour qu’un miracle se produise. Elle s’est accrochée à l’espoir qu’un jour, son petit chéri Saliou serait guéri.

Après l’espérance, le miracle se produit…

Après deux ans d’attente d’un véritable miracle, Ndiane a appris avec beaucoup de joie qu’un navire-hôpital était amarré au port de Dakar, la capitale du Sénégal. Cette grand-mère dévouée a voyagé 12 heures pour amener Saliou à l’Africa Mercy afin de subir l’intervention tant attendue.

« Quand j’ai appris l’arrivée du bateau, j’ai été soulagée », a-t-elle déclaré. « Ensuite, j’ai pris la décision de tout arrêter et de l’amener à Dakar car cette opération allait changer sa vie à jamais ! »

Le cœur de Ndiane s’est gonflé de joie et de gratitude après l’opération ; son petit-fils a finalement été guéri !

Maintenant, l’avenir du jeune garçon semble plus brillant que jamais. « Je remercie Dieu et les gens de Mercy Ships », a déclaré Ndiane.

« Je n’avais nulle part où faire opérer Saliou, et ils l’ont fait pour moi. »