Ousseynou et Assane : deux fois plus de bonheur !

Si les jumeaux Ousseynou et Assane, âgés de 5 ans, se ressemblent, il est évident que leurs personnalités diffèrent : Ousseynou est extraverti et effronté, tandis qu’Assane est calme et réservé. À première vue, il est cependant difficile de les distinguer l’un de l’autre.

Ils partagent plus que leur belle apparence. Les jumeaux ont développé une malformation similaire : leurs jambes se sont courbées vers l’extérieur au niveau des genoux qui se sont écartés de plus en plus au fur et à mesure qu’ils grandissaient. Tous les deux étaient ridiculisés par leur entourage si bien que leurs parents, Abdukka et Awa, s’inquiétaient de ne pas pouvoir les protéger.

« C’était difficile pour nous. Nous savions que les voisins se moquaient d’eux », a déclaré Awa. « Nous ne pouvions pas les cacher, donc nous devions vivre avec des gens qui les traitaient comme des êtres inférieurs. »

Mame Sor, une infirmière de la clinique locale, consciente de l’affection des jumeaux, a essayé d’aider leurs parents à trouver une solution. Lorsqu’elle a appris que Mercy Ships arrivait au Sénégal, elle a tout de suite annoncé la nouvelle à Awa et s’est arrangée pour aller chercher les garçons et leur mère afin de les amener à l’enregistrement des patients. Elle a conduit plus de 300km jusqu’à la capitale, Dakar. C’était la distance la plus longue que les jumeaux aient jamais parcourue, mais aussi la plus proche pour trouver la guérison. C’était en plus la première fois qu’ils voyaient un bateau.

Awa était nerveuse de cette nouvelle expérience, plus encore lorsque les infirmières sont venues emmener Ousseynou puis Assane en salle d’opération. Mais après l’intervention, quand ses garçons ont été remis sur pieds, elle a été ravie de cette opération gratuite !

« Quand ils sont revenus dans la salle de réveil après l’opération, et que leurs jambes étaient droites dans leurs plâtres, j’étais tellement, tellement heureuse », a-t-elle déclaré.

Au cours des semaines suivantes, pendant qu’ils travaillaient à leur rééducation, les jumeaux ont tout de suite conquis le cœur des bénévoles et de l’équipe de jour de l’Africa Mercy. Ils ont rapidement été transférés au centre ambulatoire de l’hôpital (Centre HOPE), où ils ont poursuivi leurs exercices de kinésithérapie / physiothérapie avec les autres jeunes patient(e)s orthopédiques avec lesquels ils s’étaient liés d’amitié.

Une fois leurs plâtres enlevés, les séances de rééducation sont devenues un peu plus difficiles. L’objectif était d’améliorer l’amplitude de leurs mouvements ainsi que leur équilibre et leur force. De plus en plus, les jumeaux se déplaçaient plus rapidement, et avec une plus grande confiance.

« Depuis que j’ai donné naissance à Ousseynou et Assane, je ne les avais jamais vus courir », a déclaré Awa. « Leur opération a permis cette grande première. C’est quelque chose qui n’arrive qu’une fois dans une vie. »

Maintenant, les deux garçons ont un brillant avenir devant eux. Quand ils auront 7 ans, ils pourront commencer l’école en toute confiance.

Awa est si fière de ses garçons, elle dit : « J’avais beaucoup de doutes sur leur avenir, mais maintenant, la partie difficile de leur vie est derrière eux ! »