Une soif de réussite

Marie-Madeleine aime l’école. Elle croit qu’avec une bonne éducation, elle pourra réaliser ses rêves, et elle refuse de se laisser ralentir par son état.

Lorsqu’elle était enfant, Marie-Madeleine a développé une contracture musculaire très anormale dans la jambe. Au fur et à mesure de sa croissance, son genou s’est modifié et déplacé vers l’arrière, la faisant boiter sérieusement lorsqu’elle marchait. Malgré cette difficulté, Marie-Madeleine a continué de faire le court trajet quotidien à pied jusqu’à l’école, où elle était déterminée à apprendre.

« Marie-Madeleine est une jeune fille très joyeuse. Elle a beaucoup d’ami(e)s », déclare Adama, la grand-mère de Marie Madeleine.

Bien que l’état de santé de la jeune fille de 13 ans lui ait causé des difficultés physiques, sa famille a tout fait pour qu’elle vive une enfance entourée d’amour et jamais rejetée. La jeune fille ne se souvient pas d’avoir été humiliée à cause de son handicap, ce qui lui a donné une confiance en elle qui se manifeste clairement dans sa façon d’interagir avec les autres. Mais Adama a fini par croire que l’état de sa petite-fille l’aurait empêchée un jour ou l’autre d’atteindre son plein potentiel.

« J’espère qu’un jour, elle sera comme toutes les autres filles qui vont à l’école avec un sac à dos », dit-elle. « Mais comme nous ne pouvions pas nous permettre une opération, nous avons juste attendu un miracle. »

Un jour, ce miracle est arrivé : une voisine de leur village leur a parlé de l’arrivée de l’Africa Mercy dans le port de Dakar, à environ 160 km de leur maison. Elle a donné à Adama les informations nécessaires à la sélection des patients, et bientôt l’opération de Marie-Madeleine a pu être planifiée.

La veille de son opération, Marie-Madeleine parlait de sa « nouvelle vie », envisageant toutes les possibilités qui l’attendaient. Après une intervention réussie à bord de l’Africa Mercy, Marie-Madeleine était prête à commencer sa rééducation.

Plusieurs heures par semaine, elle a travaillé dur avec l’équipe de rééducation afin de retrouver sa mobilité et de renforcer sa jambe. Pendant douze longues années, le muscle de son genou n’avait pas fonctionné correctement, et il lui a fallu du temps pour rééduquer les muscles de sa jambe afin qu’elle puisse supporter son poids. Mais Marie-Madeleine voyait enfin le bout du tunnel et, impatiente de retourner à l’école, elle a persévéré avec beaucoup de volonté.

Quelques mois après son arrivée sur l’Africa Mercy, la jeune fille au sourire triomphant et aux jambes devenues droites était prête à rentrer chez elle et à retourner à l’école !

Le lendemain de son arrivée dans son village, Marie-Madeleine était de retour dans la salle de classe. Ses camarades lui ont demandé : « Pourquoi ta jambe a-t-elle changé ? »

Elle a simplement répondu : « Nous aimons Dieu. Dieu m’a guérie, et Son plan pour moi est de marcher comme ça maintenant. »

Après l’opération de Marie-Madeleine, les rêves de sa grand-mère sont devenus réalité !

« Je suis si heureuse de la voir aller à l’école avec ses jambes droites », dit Adama. « Tout va bien maintenant ! »

Avec son esprit déterminé, Marie-Madeleine a réussi. Son séjour avec Mercy Ships est peut-être terminé, mais elle a désormais le reste de sa vie devant elle !