Les pieds d’Ibrahim

Nous avons rencontré Ibrahim, 1 an, lors d’une des premières évaluations de Mercy Ships en Guinée. Le sourire d’Ibrahim a été la première chose que les bénévoles ont remarqué, mais une fois qu’il a commencé à marcher, ses pieds bots étaient évidents.

Sans traitement, Ibrahim a été confronté à une mobilité réduite, un avenir défini par son incapacité à marcher. Sa mère, Salimatou, a essayé de trouver un moyen d’obtenir l’intervention chirurgicale dont il avait désespérément besoin, mais personne à Conakry, en Guinée, n’a pu soigner la maladie d’Ibrahim.

Ensuite, l’Africa Mercy est arrivé à Conakry, et Salimatou a amené Ibrahim pour rencontrer les bénévoles de Mercy Ships. Ibrahim a été admis dans le programme Ponseti et a commencé le traitement qui allait réparer ses pieds et son avenir.

La méthode Ponseti est un traitement du pied bot qui ne nécessite pas d’opération invasive, ce qui la rend idéale pour les bébés comme Ibrahim dans les pays en développement qui manquent d’infrastructure chirurgicale.

Après avoir été admis, le traitement d’Ibrahim a duré plusieurs mois. Le traitement a commencé avec sept semaines de manipulation des pieds, et des plâtres. En octobre, il a subi une petite intervention chirurgicale, une ténotomie pour couper le tendon d’Achille, assez simple à faire dans une clinique.

Après sa ténotomie, il y a eu encore trois semaines de plâtres. Ensuite, il a été équipé pour des orthèses plantaires qu’il portera 23 heures par jour pendant 3 mois, puis tous les soirs jusqu’à l’âge de 5 ans pour empêcher ses pieds de redevenir comme avant.
Aujourd’hui, Ibrahim a presque fini le programme Ponseti. Il retourne sur l’Africa Mercy pour des examens finaux afin de s’assurer que ses pieds seront complètement guéris avant le départ du navire.

Le mois prochain, les pieds d’Ibrahim seront réparés, grâce à nos généreux partenaires, dont le soutien nous aide à fournir les soins de longue durée dont les enfants comme Ibrahim ont désespérément besoin.