Programme orthopédique

Malformations orthopédiques dans les pays en développement

Pourquoi le besoin est-il si criant ?

Dans les pays en développement, les fractures et les pieds bots restent souvent non traités. Les erreurs médicales ou la malnutrition peuvent freiner le développement des os. Par ailleurs, les trois-quarts de ces mêmes pays n’offrent ni formation orthopédique ni formation en pose de prothèses. Sans soins adaptés, les enfants qui naissent avec des pieds bots ou des jambes déformées grandissent en subissant douleur et honte.

Pieds bots

Un enfant sur 1 400 dans le monde naît avec une déformation du pied, un « pied bot ». Sans traitements adéquats, ces enfants apprennent à marcher en s’appuyant sur le coté de leur pied plutôt que sur la plante. Douleurs, démarche malhabile et moqueries sont leur quotidien.

Jambes arquées

Une déformation congénitale, un léger accident ou une carence alimentaire peuvent engendrer la courbure des jambes d’un enfant. Non traités, le genu valgum (genoux en X) et le genu varum (genoux en O) empêchent les enfants de marcher correctement.

 

Statistiques (OMS)

  • Chaque année, 100 000 bébés naissent avec des pieds bots.
  • 80% des fractures et une grande majorité des pieds-bots non traités se situent dans des pays en développement.

Des enfants peuvent marcher grâce aux programmes chirurgicaux à bord

Chirurgie

Mercy Ships travaille en partenariat avec la communauté médicale locale dans chaque pays pour identifier les candidat(e)s aux opérations. Dans les salles d’opération aménagées à bord, des chirurgien(ne)s hautement qualifié(e)s effectuent gratuitement des opérations de chirurgie orthopédique, transformant des vies.

Le programme orthopédique de Mercy Ships se concentre sur les soins pédiatriques. L’ossature maléable des enfants permet un rétablissement bien plus rapide : de cette manière, nous sommes en mesure d’assurer un suivi complet jusqu’au bon rétablissement des enfants.

Méthode Ponseti

La méthode Ponseti est un traitement des pieds bots sans opération invasive : de ce fait, elle est parfaitement adaptée aux pays en développement qui manquent d’infrastructures chirurgicales.
Mercy Ships forme du personnel de la santé local (médecins, physiothérapeutes ou même travailleurs(euses) sociaux) à redresser des pieds bots par étapes, grâce à des plâtres successifs. Nous sommes en mesure de traiter 20 à 30 enfants en même temps, en l’espace de trois mois.

Formation, renforcement des capacités et prévention

Mercy Ships collabore avec les gouvernements et ministres de la santé locaux afin d’améliorer les infrastructures nationales de soins de santé. Mercy Ships travaille avec des chirurgien(ne)s et des infirmier(e)s locaux pour leur offrir une formation et des opportunités d’apprentissage de techniques spécifiques. De plus, Mercy Ships contribue à l’éradication à long-terme des maladies évitables entraînant des affections extrêmement graves, en menant des programmes d’éducation à la santé communautaire.

Travail accompli

Au cours de notre service sur le terrain en 2019/2020 au Sénégal, le personnel médical bénévole a effectué 116 opérations chirurgicales qui ont changé la vie de 114 patient.e.s pédiatriques. Tous les patient.e.s ont reçu une thérapie physique appropriée de notre équipe de réadaptation.