Les héros de la santé

23 octobre 2020

Dre Fifonsi Odry Agbessi, première et unique chirurgienne en chirurgie plastique reconstructive du Bénin, travaille au bloc opératoire avec son mentor, le Dr Tertius Venter.

  

Par le biais du programme de renforcement des capacités médicales, Mercy Ships travaille main dans la main avec les responsables gouvernementaux et les professionnels médicaux locaux pour renforcer l’infrastructure des soins de santé en Afrique, et ce depuis près de 30 ans. Mercy Ships a formé d’innombrables professionnels médicaux talentueux qui apportent l’espoir et la guérison à leurs communautés. Nous voulons vous présenter ces héros de la santé, à commencer par le premier chirurgien en chirurgie plastique reconstructive du Bénin : la Dre Fifonsi Odry Agbessi.

Dre Odry a décidé de sa carrière lorsqu’elle a vu à la télévision une femme gravement brûlée par l’acide. En raison du manque de soins au Bénin, cette femme a dû être envoyée en Europe pour se faire soigner. À l’époque, Odry n’a que 12 ans, mais elle est bien décidée à devenir chirurgienne. Peu de femmes de son pays deviennent chirurgiennes et son parcours n’a pas toujours été facile. En 2009, elle entend parler de Mercy Ships et sept ans plus tard, alors que l’Africa Mercy effectue une mission à Cotonou au Bénin, elle se rend à son bord pour suivre le programme de mentorat.

Quelle a été votre expérience en tant que participante au programme de mentorat pour chirurgien de Mercy Ships ?

Les jours à bord du navire se suivent et ne se ressemblent pas ! Lorsque j’ai commencé le programme de mentorat en 2016, j’ai travaillé avec le Dr. Tertius Venter, un chirurgien Sud-Africain spécialisé en chirurgie plastique reconstructive. Pendant cette période, j’ai pu renforcer mes compétences en rendant visite aux patient.e.s et en opérant à ses côtés. J’ai beaucoup appris en général, et notamment sur la gestion des contractures dues à des brûlures. En même temps, j’étais étudiante dans le programme de renforcement des capacités médicales de Mercy Ships, ce qui m’a permis de participer au cours de gestion de la douleur à travers le Bénin.

Êtes-vous toujours impliquée avec Mercy Ships ?

Maintenant, j’utilise mon expérience en me portant volontaire dans les efforts de renforcement des capacités médicales de Mercy Ships ; je forme le personnel local à la gestion de la douleur et complète leurs compétences chirurgicales de base. Avec le soutien de Mercy Ships, je peux voyager et coordonner des cours pour le personnel de santé à travers l’Afrique de l’Ouest. Mon objectif ultime est d’améliorer l’accès à une chirurgie de qualité pour les populations les plus démunies de cette région.

Comment votre expérience chez Mercy Ships vous a-t-elle aidée à renforcer les capacités médicales à long terme au Bénin ?

Dans le cadre de mon travail à l’hôpital universitaire national du Bénin, j’utilise les outils de Mercy Ships ainsi que mes connaissances acquises pour former le personnel soignant.  Nous adaptons notre propre protocole en fonction des réalités du terrain, et ce, toujours en accord avec les directives mondiales. En fait, je suis très fière de dire que grâce à Mercy Ships, nous avons notre propre protocole de gestion de la douleur à l’hôpital. Désormais, chaque fois que nous examinons nos patient.e.s, nous vérifions leur niveau de douleur et sommes en mesure de leur fournir un traitement adéquat qui les soulage. Ce suivi de la douleur est désormais consigné dans le dossier de chaque patient.e.

Dre Odry enseigne la gestion de la douleur au personnel de santé local.

 

En plus de son travail quotidien à l’hôpital universitaire national du Bénin et de la formation médicale avec Mercy Ships, Dre Odry dirige également Via Me Benin, une association à but non lucratif qu’elle a fondée dans son pays d’origine. Son objectif ? Donner à d’autres jeunes professionnels de la santé la possibilité de faire du bénévolat au sein de leur propre communauté.

Vous souhaitez en savoir plus sur Mercy Ships ou savoir comment vous pouvez aider et laisser un héritage durable en Afrique ? Cliquez ici -> WorldProblemsFirst.org/fr