Le souci permanent de laisser un impact durable : l’histoire de Ly Cheick

Héros de la santé - Raphiou Diallo

Ly Cheick, un étudiant guinéen de 24 ans, était dans la force de l’âge et caressait de nombreux rêves d’avenir. Mais une bosse dans sa bouche est apparue, de plus en plus visible et gênante.

En 2020, sur recommandation de son médecin, il se rend à la clinique dentaire de l’université Gamal Abdel Nasser. Récemment rénovée, elle est dirigée conjointement par le personnel de Mercy Ships et l’administration de l’université. Elle est devenue un centre de formation théorique et pratique important dans la ville portuaire de Conakry, en Guinée.

Une technologie médicale de pointe, offerte par un généreux donateur allemand, a permis à l’équipe de la clinique de faire une radiographie panoramique et de déterminer la cause du gonflement dans la bouche de Ly Cheick ; c’était une tumeur maxillaire, légèrement plus grosse qu’une balle de golf à ce stade. Mais elle gênait déjà Ly Cheick et sa qualité de vie en était affectée. Non contrôlée, elle aurait continué à grossir davantage.

Avec le diagnostic en main, le Professeur Raphiou Diallo – un chirurgien maxillo-facial guinéen partenaire de longue date de Mercy Ships – a pu pratiquer l’ablation de la tumeur qui a transformé la vie de Ly Cheick.

« Il a eu la chance qu’une machine à rayons X panoramique ait été installée à l’université, ce qui permet actuellement, à un coût très faible, d’établir le diagnostic radiologique de certaines tumeurs », a déclaré le Professeur Diallo.

Un chemin rapide vers la guérison

Comme son cas a été détecté et traité rapidement, le jeune homme de 24 ans s’est vite rétabli. Il n’a pas dû abandonner l’école ou arrêter de travailler à cause de cette tumeur. Il fait partie des chanceux, ce qui n’est pas toujours le cas dans ce contexte.

« De nombreux patient.e.s en Guinée n’ont pas accès à des soins médicaux de qualité en raison des ressources limitées du pays, d’un manque de moyens financiers ou de l’éloignement géographique des soins », explique le Professeur Diallo.

De nombreuses personnes se tournent ainsi vers des praticiens traditionnels qui ne peuvent pas faire un diagnostic et traiter correctement leurs patient.e.s. Certains cas se terminent tragiquement par des décès prématurés à cause de tumeurs non opérables, ce que tente d’éviter l’équipe de la clinique dentaire, dont le Professeur Diallo et le personnel de Mercy Ships sur le terrain.

L’importance d’un traitement précoce sur la vie des patient.e.s

« Cela signifie beaucoup pour moi », s’est réjoui Ly Cheick à propos de son opération. « C’est une réelle transformation de ma vie. En fait, je vis une nouvelle vie sans tumeur. Et je suis profondément heureux. »

« Je suis très fier de ce que Mercy Ships fait », a déclaré le Professeur Diallo. « Je suis sûr que si le projet se poursuit, il nous permettra de doter les villes de Guinée d’excellent.e.s dentistes, qui pourront non seulement prévenir les complications chez les patient.e.s à des stades très avancés, mais aussi diagnostiquer des tumeurs bénignes et malignes à des stades très précoces ».

L’histoire de Ly Cheick illustre parfaitement l’importance de laisser un impact durable dans les pays visités. Si le personnel médical de Mercy Ships effectue généralement plus d’un millier d’interventions chirurgicales à bord de ses navires-hôpitaux lors de chaque mission dans un pays, son impact ne s’arrête pas au moment où les navires quittent le quai. Grâce au mentorat des chirurgien.ne.s et aux programmes de formation continue, comme l’école dentaire en Guinée, l’espoir d’une chirurgie fiable et abordable pour transformer des vies demeure solide, longtemps après le départ des navires.

En savoir plus sur le programme de renforcement des capacités de Mercy Ships >>

Africa Celebration

L’Africa Celebration est un moment de pause et de remerciements pour 30 années de partenariat, remplies d’histoires d’espoir et de guérison.

Sokhna

L’Africa Mercy accueille les premiers patients à bord

Il y a deux ans, lorsque l’Africa Mercy a quitté le Sénégal, des centaines de patients attendaient toujours leur chance d’être opérés.

Le 1er février, le navire est revenu au port de Dakar pour apporter espoir et guérison à ces patients et à leurs familles.

Darryl Anderson

Le pivot de la pandémie : Pour certains, la COVID-19 déclenche des changements de vie positifs

Perturbation, dévastation économique et personnelle, inconvénients et, dans certains cas, bouleversement de la vie et la mort : Il n’y a aucun doute que la pandémie de COVID-19 a fait des ravages.
Mais elle a également stimulé la collaboration mondiale pour la production de vaccins, contraint les personnes, les entreprises et les pays à innover et à modifier leur mode de fonctionnement, et alimenté les découvertes, tout en suscitant dans de nombreuses régions un sentiment de communauté plus fort.

Articles connexes