Un regard vers l’avenir

16 novembre 2020

Nous arrivons au terme de 2020, une année particulière de challenge et de bouleversements.

La COVID-19 a changé le monde dans lequel nous vivons. Cela a eu des répercussions sur tous les aspects de notre vie, qu’il s’agisse d’aller à l’épicerie, d’essayer de ne pas oublier son masque dans la voiture, ou d’aller voir son enfant participer à un match de hockey (si seulement le match est maintenu…).

Il y a eu beaucoup de remise en question ; nos équipes ont dû faire preuve de beaucoup de créativité pour prolonger notre mission : contribuer à l’amélioration des systèmes de santé en Afrique.

En fait, la pandémie a attiré davantage l’attention sur l’incroyable fragilité de bon nombre de ces systèmes. 5 milliards de personnes n’ont toujours pas accès à une intervention chirurgicale fiable, rapide et abordable. La crise mondiale de la chirurgie n’a pas été en pause ces derniers mois, pas plus que la mission et le travail de Mercy Ships.

Engagement envers l’Afrique

Alors que les circonstances entourant la pandémie continuent de changer et d’évoluer, Mercy Ships reste fidèle à sa mission d’apporter espoir et guérison aux plus démuni.e.s. Bien qu’il ait été difficile de faire partir l’Africa Mercy du Sénégal en mars, deux mois plus tôt que prévu, il y a encore beaucoup de raisons de célébrer les excellents résultats de notre service sur le terrain : 1 407 opérations chirurgicales ont changé des vies, 5 591 patient.e.s ont reçu des soins dentaires et 1 286 professionnels de santé locaux ont été formés et encadrés. En avril 2021, Mercy Ships prévoit de poursuivre ce qui a été interrompu en retournant au Sénégal pour terminer sa mission. La communication avec le gouvernement sénégalais est positive, et un retour est prévisible si les circonstances le permettent.

Les navires-hôpitaux ne constituent pas seulement une plate-forme unique pour la prestation de soins de santé dans les pays que Mercy Ships dessert ; ils restent le meilleur outil pour renforcer les systèmes de santé existants par le biais de projets de renforcement des capacités médicales et de formation. Afin de s’assurer que l’Africa Mercy est prêt à repartir en Afrique, le navire est en maintenance annuelle prolongée. Les quatre principaux domaines d’amélioration sont les suivants : CVC, les cabines, la salle à manger et un plan d’exploitation COVID-19 adapté. Ces mesures contribueront à protéger l’équipage et les patient.e.s.

Actifs en Afrique

Entre-temps, Mercy Ships a concentré ses efforts sur des projets de renforcement des capacités médicales et sur la fourniture de ressources aux nations partenaires pour lutter contre la COVID-19.

En avril, le Dr Pierre M’Pele, actuel directeur de l’Africa Bureau de Mercy Ships, et son équipe, ont mis en place l’initiative « Stop COVID-19 », qui prévoit des dons importants d’Equipements de Protection Individuelle (EPI) au personnel de la santé en première ligne en Afrique. Cette initiative permettra de les aider à combattre la propagation du virus tout en protégeant celles et ceux qui sont en première ligne. Elle est mise en œuvre dans 11 pays partenaires en Afrique : le Bénin, le Togo, le Ghana, le Cameroun, le Sénégal, le Liberia, la Sierra Leone, le Congo, la République démocratique du Congo, la Guinée et Madagascar.

Dr M’Pele travaille avec des partenaires africains locaux pour fournir des EPI en réponse à la COVID-19.

Mercy Ships est toujours extrêmement active en Guinée et poursuit sa collaboration avec la clinique dentaire Gamal de l’Université Gamal Abdul Nasser à Conakry. Mercy Ships a aidé l’école dentaire à transformer sa clinique dentaire d’étudiant.e.s en réponse à la COVID-19, et contribue activement à l’enseignement à distance à partir d’un écran numérique, ainsi qu’à l’apprentissage en ligne supplémentaire, à la formation sur place et au mentorat.

La Clinique dentaire Gamal de l’Université Gamal Abdul Nasser.

L’équipe de santé mentale de Mercy Ships a organisé des sessions d’apprentissage en ligne sur la santé et le bien-être des soignant.e.s en Afrique de l’Ouest pendant la crise sanitaire, reconnaissant que la santé mentale est aussi importante que la santé physique. Un nouveau cours de formation en ligne intitulé « Principes et pratiques des soins palliatifs » a également été lancé.

Pour un impact encore plus grand

Début octobre, avec beaucoup de joie et de gratitude, Mercy Ships a annoncé publiquement le lancement du tout nouveau navire, le Global Mercy, qui fera plus que doubler la capacité d’offrir des services de santé et de formation médicale à l’Afrique. Au cours des 50 prochaines années, on estime que plus de 150 000 vies seront changées à bord du Global Mercy. Ce nouveau navire n’est pas seulement un hôpital flottant de classe mondiale, c’est aussi un centre de formation flottant de pointe. Il augmentera considérablement la capacité de Mercy Ships à assurer la formation et le mentorat des professionnels de santé locaux dans les pays qu’il dessert.

Le Global Mercy.

Mercy Ships International Programs s’est attelé à la planification stratégique de son approche en 2021, afin d’accroître l’impact du travail de l’organisation alors qu’elle se prépare à accueillir deux navires en service sur le terrain. Une série d’initiatives de renforcement des capacités médicales sont prévues dans plusieurs pays partenaires, avec un accent particulier sur la formation biomédicale, la formation en santé mentale, le programme agricole « Food for Life » et d’autres cours d’apprentissage en ligne.

Mercy Ships Canada continue de contribuer à l’effort plus large de l’organisation par le biais de notre accord de programmes conjoints existant, et des membres de l’équipe canadienne servant dans les domaines de la pharmacie et de l’engagement dans les pays.

Faire face aux défis

Alors que Mercy Ships attend avec impatience de retourner en Afrique, il est important de reconnaître les nombreux défis que cela représente. Mercy Ships mobilise chaque année des bénévoles de plus de 50 nations, et la COVID-19 a créé un environnement de transport international extrêmement difficile. L’état de la pandémie est unique dans chaque pays et tous les contextes ne sont pas les mêmes.

La sécurité des bénévoles et des patient.e.s de Mercy Ships reste la priorité absolue. L’organisation s’est engagée à fournir des moyens de tests efficaces sur le navire afin de garantir le plus haut niveau de santé et de sécurité pour l’équipage et les patient.e.s.

Ensemble, nous sommes plus forts pour restaurer l’espoir et la guérison des plus démunis… Poursuivons ces partenariats actifs, efficaces et pérennes pour hisser l’Afrique vers un monde meilleur.

Mercy Ships était en Afrique avant la COVID-19, Mercy Ships est en Afrique pendant la COVID-19, et Mercy Ships sera en Afrique après la COVID-19.

En savoir plus sur la réponse de Mercy Ships à la COVID-19 >>